Comment aider vos enfants à ne pas être accros aux écrans ?

Comment aider vos enfants à ne pas être accros aux écrans ?

De nos jours les écrans sont partout. Téléphone, tablette, ordinateur, et télévision sont à la portée de tous. Nos enfants n’y échappent pas et comme ils sont de la génération née avec tous ces écrans, ils s’en accommodent facilement au point de ne plus pouvoir s’en séparer.

Voir son enfant accro aux jeux et aux réseaux sociaux est la hantise de plus d’un parent. De plus, il est assez difficile d’expliquer à ses enfants que si papa ou maman doit se pencher sur son portable, c’est qu’il peut s’agir d’une raison professionnelle. Mais faut-il remarquer que ce n’est pas toujours le cas. Ici, le parent doit faire en sorte qu’il (ou elle) ne fasse pas l’erreur de gronder ses enfant alors que l’exemple vient de lui.

Pour vous aider à surmonter ce problème de notre temps, voici quelques astuces à expérimenter chez vous.

Une règle acceptée de tous

Vous auriez certainement entendu parler de la règle des 3-6-9-12. C’est Serge Tisseron, psychiatre, spécialiste de cette relation entre enfants et écrans qui l’a développée.

Les chiffres représentent l’âge de l’enfant. Avant 3 ans, tout écran doit lui être interdit. Avant 6 ans, il ne doit pas avoir accès aux jeux vidéos. il doit avoir plus de 9 ans pour pouvoir accéder à Internet. Et c’est seulement à partir de 12 ans qu’il devrait pouvoir s’aventurer sur les réseaux sociaux.

Cette théorie est maintenant « une règle » acceptée de tous. Le Dr Serge Tisseron a écrit un livre sur le sujet. Il partage également des vidéos sur Youtube pour étaler sa théorie et approfondir le sujet. Vous pouvez le voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=oLcCqqvqWH0

Essayez de comprendre votre enfant

Ces conseils sont destinés aux parents dont l’enfant est visiblement « accro ». Comme nous l’avons dit plus haut, ne faites pas l’erreur de reprocher à votre enfant ce que vous-même n’êtes pas capable de résister. Si c’est le cas, alors il est temps de vous ressaisir et la moindre des choses serait d’en parler ouvertement à votre enfant. Une conversation franche aiderait surement l’un et l’autre à décrocher.

Mais votre enfant peut aussi s’accrocher à son téléphone parce qu’il a des problèmes. Cela peut-être dû à une communication qui ne passe pas à la maison, ou à d’autres soucis à l’école ou dans le voisinage. Ici encore, il faut en parler et c’est seulement ainsi que vous pourrez trouver la solution. Faites en sorte que ce soit vous qui vous occupiez de votre rejeton et non les réseaux sociaux!

Discutez avec lui sur ce qui l’intéresse

Internet et les réseaux sociaux sont vastes. Les jeux vidéos existent par millier, voire par million. Les jeunes et les enfants sont nettement plus calés que nous, adultes, pour les recherches sur le web. Il y a des multitudes de nouveautés qui arrivent tous les jours sur la toile.

Si vous montrez que vous vous intéressez à ce qui attire votre enfant, cela aiderait à renforcer vos liens, mais les quelques temps d’échange sont aussi un moyen de ne pas avoir les yeux rivés sur l’écran. C’est déjà ça!

En engageant des conversations, votre enfant saura que vous vous intéressez à ces besoins, et cela lui donnera le sentiment que vous le comprenez parfaitement.

Fixez des heures pour toute la maison

Si vous ne l’avez pas encore fait, il est temps de mettre des règles pour toute la maisonnée. Grands et petits gagneront à ce que des heures soient fixées pour l’utilisation des téléphones et autres tablettes. Il en est de même pour la télé.

En premier lieu, la moindre des choses serait qu’il n’y ait point de téléphone à table. De même, quand il faut aller au lit, il n’est pas besoin de s’endormir avec son smartphone. D’ailleurs, celui nuit à la santé, et c’est prouvé scientifiquement. Une astuce est de faire en sorte que tous chargent leur téléphone en début de soirée. Comme cela, personne ne pourra l’utiliser que le lendemain matin.

Ne pas interdire pour interdire

Les écrans font partie de notre vie. Votre enfant en utilisera forcément. Vous ne devez pas avoir peur de cette réalité. Evitez surtout de vouloir intervenir sans que cela ne soit une vraie nécessité.

Faites en sorte qu’il utilise sainement Internet, les réseaux sociaux et même les jeux. Que ceux-ci lui soient utiles pour approfondir ce qu’il a appris à l’école, l’ouvrir à de nouvelles connaissances, le divertir… L’essentiel c’est de faire en sorte qu’il puisse s’en servir et non d’en être asservi!

Contrôlez de temps en temps sur quoi il est. Il ne s’agit pas d’une surveillance à longueur de journée. Ce ne sera pas aller dans la bonne direction. Cela pourrait même beaucoup nuire à vos relations.

Voir aussi : https://www.magicmaman.com/,comment-sevrer-son-enfant-des-ecrans,3453328.asp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *